On nous a dit que le Taste Monde était un gastro chic, où les assiettes délicates enchantaient les bouches, où les prix étaient honnêtes. Bref, on nous a dit qu’on y passait un excellent moment et qu’il fallait y aller, alors nous y sommes allés.

 

Le restaurant

 

Vendredi, 20h30, nous nous trouvons rue de Surène, entre la Madeleine et le Palais de l’Elysée ; c’est ici que trône le Taste Monde. On aperçoit dehors la salle éclairée par une lumière douce ; il y a du beau monde !

On entre, on passe un couloir et nous sommes accueillis par une jeune femme avec un sourire aussi grand que Paris « Madame, monsieur, bonsoir ! Bienvenue au Taste Monde, veuillez me suivre. » Son ton est détendu, nous sommes déjà à l’aise.

Elle nous indique notre table, une jolie petite table ronde non loin de la baie vitrée donnant sur la rue. La carte en main, on s’aperçoit – et ça on nous l’avait dit aussi- que le restaurant propose plus de 950 vins du monde, tous sélectionnés sur place lors du tour du monde de Sylvain Albert, le fondateur.

En entrée il y a du choix et le choix est délicieux : Ravioles de Gambas et Poireaux, marbré de Foie gras brioché, Escargots en tartiflette au coulis de Persil, Œuf parfait, émulsion au Lard et sa mousseline de Topinambours et parmi ces belles choses, mon dévolu se porte sur le marbré de Foie gras brioché, ma compagne, elle, commande l’œuf parfait.

Comme tout est cuit minute, il faut un peu patienter et pour patienter nous commandons du vin : un verre de Petite Syrah, un rouge mexicain, millésime 2003, un vin rond, aux tanins élégants ; c’est Sylvain Albert en personne qui nous sert les verres et nous explique avec passion la provenance des vins, nous dégustons.

Dedans, la salle est vaste, il y a de l’espace. Le ton est chic sans pour autant être pompeux, il est même agréable : lumière tamisée, sièges et banquettes en velours, mille bouteilles de bons vins ornent les murs, peu de bruit, l’atmosphère est intime.

 

Les entrées

 

Foie gras taste mondephotoLes entrées arrivent et nos yeux sont charmés ; mon couteau se dirige seul vers le marbré de Foie gras, il se fend le plus légèrement du monde, je tartine un des toasts, je le porte à ma bouche et… Et ma bouche me remercie, mon palais est en extase et mes pupilles frétillent ; je mange un véritable Foie gras, fondant comme la neige, étonnamment savoureux, parfumé merveilleusement, l’émulsion et la gelée au café donnent de la force au gout déjà bien présent.

L’œuf parfait porte bien son nom, il est divinement cuit, le gout est doux et soyeux.

L’entrée est finie, elle était généreuse, nous sommes déjà ravis du repas.

Cependant ma bouche réclame d’autres saveurs, alors nous choisissons les plats. La serveuse toujours aussi souriante, nous conseille et je craque pour l’intitulé le plus gourmand : Pavé de quasi de Veau, carottes braisées, copeaux de châtaigne et son jus de cuisson. Ma compagne opte pour le suprême de canette et sa mousseline de patates douces.

Nous sirotons quelques gorgées du bon mexicain en attendant que les assiettes arrivent.

 

Les plats

 

photo (4)photo (3)Cette fois ci, c’est mon nez qui déguste le premier, l’odeur du jus de cuisson de mon veau est tout bonnement splendide.

Mon couteau à viande, tout aussi entreprenant que le premier, s’empare d’un morceau de veau et ma fourchette l’apporte à la bouche : il est rosé, tendre, juteux et un petit gout fruité s’empare de mon palais. Je suis content, très content ; les légumes croquent au départ, fondent ensuite, le jus de cuisson rassemble toutes les saveurs présentes, c’est un double plaisir.

La canette en face de moi tente de voler la vedette à mon veau, ma compagne a l’air tout aussi conquise que moi.

Les assiettes étant généreuses, plus aucune place ne demeure pour le dessert, c’est donc nan sans regret que nous quittons ce bel endroit après avoir fini nos verres de bon vin.

 

Que dire

 

L’endroit est chic et ce qui le rend chic c’est sa simplicité. On se sent très à l’aise, l’intimité est respectée, le spectacle des bouteilles sur le mur est agréable pour les yeux. Le service est impeccable, la serveuse a su nous conseiller et nous amuser, elle n’a pas manqué d’humour.

Le choix de la carte est alléchant, les assiettes parfaites, le gout au rendez-vous. Le vin était intéressant, le choix des crus lui, donne le tournis. Nous avons passé un excellent moment, nos yeux, nos nez et nos bouches peuvent témoigner. On y retournera.

 

Prix : 2 entrées + 2 plats + 2 verres de Petite Syrah : 52€ avec l’offre restopolitan

Rapport qualité prix : plus que raisonnable

Offre restopolitan : Menu à 35€ : Entrée + Plat ou Plat + Dessert ou Menu à 45€ : Entrée + Plat + Dessert

 

Réservez ici